© Photo by Evgeny Gurko

Sound dialogs extract from  the movie "Crime and punishment", 1970, Lev Kulidzhanov.

 

(...) I was especially interested in a point you made toward the end. That certain individuals even have the right to break the law and commit all sorts of crimes. That the laws were not made for them. He says all humanity is divided into ordinary men and into supermen. The ordinary men must obey laws, because they're ordinary. And the supermen have the right to break the law. That's what the article says. Am I right?

 

But that can't be right! That wasn't quite my thought. Though I admit that's just about what I wrote. I simply suggested the superior man may have the right, though not legal, to allow his conscience to overstep other obstacles, if so demands the realization of his idea which may be beneficial. I went on to develop the idea that all Caesars, Mahomets, Napoleons were criminals and did not stop at spilling blood, even innocent bolld, if they had to do so to be successful. From this I conclude that all great men and even those out of the ordinary who are capable of saying a new word, are by their very nature criminals. (...)

 

(...) J'étais particulièrement intéressé par un point que vous avez fait vers la fin. Cette Certaines personnes ont même le droit de violer la loi et de commettre Sorte de crimes. Que les lois n'ont pas été faites pour eux. Il dit que toute l'humanité Est divisé en hommes ordinaires et en super-hommes. Les hommes ordinaires doivent obéir Parce qu'ils sont ordinaires. Et les surhommes ont le droit de casser la loi. C'est ce que dit l'article. Ai-je raison?

 

Mais cela ne peut pas être juste! Ce n'était pas tout à fait ma pensée. Bien que j'avoue C'est à peu près ce que j'ai écrit. J'ai simplement suggéré que l'homme supérieur Ont le droit, bien que non légal, de laisser sa conscience dépasser les autres Obstacles, si tel est le cas, exige la réalisation de son idée qui bénéfique. Je continuai à développer l'idée que tous les Caesars, Mahomets, Les Napoléons étaient des criminels et ne s'arrêtaient pas à répandre du sang, même innocent Si elles devaient le faire pour réussir. J'en conclus que tous les Grands hommes et même ceux qui sortent de l'ordinaire et qui sont capables de Nouveau mot, sont par nature des criminels. (...)

 

© Ronald Dagonnier 2016